';

Portrait | LIFE & SOFT

Portrait | LIFE & SOFT

Life & soft est la première entreprise qui a déposé ses valises au Vallée Sud BIO PARC. Créée en 2013 par Éric Ginoux, l’entreprise a su se développer et élargir son offre tout en s’adaptant durant la crise sanitaire. Nous avons eu l’occasion d’échanger avec le Président afin de mieux la connaître et savoir ce que pensent nos résidents du Vallée Sud BIO PARC.

Pouvez-vous présenter en quelques mots ?

« Je suis Éric Ginoux, après un DEUG de biologie, une licence et une maitrise en bio-informatique, j’ai fait un DESS en bio-informatique. J’ai d’abord eu une première expérience dans une société de service informatique durant 7 ans environ et j’ai par la suite décidé de créer Life & Soft en 2013 pour offrir un service plus spécialisé dans la bio-informatique. »

Quels sont les services proposés par Life & Soft ?

« Au fil des années, Life & Soft a pu proposer et renforcer ses offres : nous avons commencé par du service informatique à destination des départements de recherche en biologie et chimie. Ensuite, nous nous sommes tournés vers la recherche, aussi bien pour mener notre propre R&D dans la génomique humaine que pour nos clients, pour tout ce qui concerne l’analyse de données, les biostatistiques et proposer des solutions innovantes. Nos principales applications sont sur l’analyse du microbiome, sur l’analyse des variants viraux, mais aussi sur l’oncologie. Notre dernière branche active depuis l’année dernière c’est la plateforme de séquençage. »

Combien de salariés composent Life & Soft et quels sont leurs profils ?

« A l’heure actuelle, nous sommes 14. En majorité, on va être sur un profil double compétence en biologie et informatique avec des masters et des doctorats. On a aussi des salariés plus spécialisés dans la microbiologie et expert en data scient. »

Vos objectifs pour les prochaines années ?

« On espère déjà pouvoir renforcer l’équipe avec un profil plutôt commercial. Nous souhaiterions également développer notre offre logiciel sur le cloud en Europe. »

Comment la COVID-19 a impacté votre entreprise ?

“On a essayé de transformer la crise en opportunité de travail.”

« Le fait de ne plus pouvoir nous déplacer et par conséquent ne plus être présent chez nos clients nous a permis de faire davantage de R&D notamment sur le virus du COVID-19. On a essayé de transformer la crise en opportunité de travail. Aussi, avec notre récent partenaire, nous avons pu travailler sur l’analyse du SARS-CoV-2 par séquençage, donc identifier la variabilité du virus. On a également développé des outils pour mettre à disposition les analyses de variant du SARS-CoV-2 pour les biologistes via notre application. »

Pourquoi avez-vous choisi d’intégrer le Vallée Sud BIO PARC ?

« Depuis assez longtemps on cherchait pour Life & Soft un lieu orienté recherche et santé. Vallée Sud BIO PARC propose l’écosystème qu’on recherchait et dont on avait besoin.
Pour les salariés, c’est plus de confort avec des commerces et de la restauration à proximité. Et pour moi, c’est être plus serein sur la partie immobilière. De plus, c’est également profiter d’un accompagnement sur notre développement commercial. Enfin, le fait de pouvoir échanger avec les partenaires, les résidents du Vallée Sud BIO PARC et pourquoi pas avoir de nouveaux partenariats est un réel plus. Aussi, la certaine proximité avec le CEA a ajouté une volonté supplémentaire de venir ici, puisque notre laboratoire est hébergé là-bas. »

Après 1 mois dans les lieux, pouvez-vous nous donner votre ressenti ?

« Les locaux sont agréables, ils sont neufs, on s’y sent bien. Nos serveurs sont hébergés au BIOPARC, on est content d’avoir réussi à porter ce matériel jusqu’ici. Depuis un mois, on profite des locaux tout équipés notamment l’accès aux bulles et à la salle de réunion qui nous permettent d’avoir plus de confidentialité. On profite aussi de l’extérieur avec les commerces et le Lac du Panorama à proximité. Enfin, on a la chance d’avoir une très belle vue panoramique sur Paris ! »

L'équipe Vallée Sud BIO PARC